Mais quel monde avons-nous créé pour nos enfants?

 

Encore un ange qui s’envole.

Nous sommes samedi, le 10 janvier 2015. Jour de congé pour moi, et croyez-moi j’en ai besoin. Parce que hier, le monde était fou. Je sais que je ne suis pas la seule à avoir été bouleversé par les évènements en France depuis mercredi. Peu de personnes à qui j’ai parlé pendant la journée arrivaient à se concentrer sur autre chose. Le déroulement de la traque aux terroristes, les prises d’otages, le stress qui montait pendant l’attente, les assauts,  la fin des vies de ces meurtriers qui emportèrent avec eux encore des innocents. La colère. La peur. La tristesse.

Le monde est-il devenu fou ?

On se demande bien ce que sera la vie pour nos enfants, pour la jeunesse d’aujourd’hui qui deviendra bientôt adulte et devra gérer les conséquences de cette guerre.

Mais ma semaine fut épuisante pour d’autres raisons aussi. Mon fils célébra ses 8 ans jeudi. Tellement fier, il a eu le droit d’ouvrir déjà un cadeau le matin et ensuite après l’école. Chaque anniversaire a pris une importance encore plus grande depuis sont diagnositc de cancer il y a trois ans. Elliot est en rémission – c’est un combat de gagné avec l’espoir de gagner la guerre.

Ce jour-là, j’ai reçu le matin un message d’une amie qui m’annonçait une triste nouvelle : encore un enfant était parti. La jeune fille d’une amie de l’hôpital. Nous le savions depuis des mois que les traitements avaient échoués, mais l’annonce, même si elle est imminente, est toujours choquante. La colère, la peur, la tristesse…

Et pourtant, ces mamans, qui ont connu le pire, sont toujours debout. Elles ont vécu la pire des injustices et pourtant elles se relèvent. Elles continuent le combat pour les autres.

Le cancer et le terrorisme se ressemblent en fait. Ils attaquent, ils font peur, ils tuent.

Dans ces moments de peur, de tristesse, on cherche un sens, on cherche la leçon. Car devant l’incompréhensible il est plus confortable de se dire que cela arrive pour une raison, qu’il y a un sens à tout cela… Mais moi je pense que non. En fait, si une petite fille doit perdre sa vie, laisser ceux qu’elle aime et qui l’aiment, aller ailleurs, c’est justement par ce que la vie est injuste.

Pourquoi ces innocents  sont-ils décédés dans ces meurtres à Paris ? Pourquoi eux et pas un autre ?  Parce qu’ils se sont trouvé, par hasard, au mauvais endroit au mauvais moment. Il n’y a ni sens, ni explication. C’est de la malchance, tout comme le cancer, et ce surtout quand il frappe un enfant.

Mais s’il y a un sens à trouver, c’est celui de ce que nous faisons après ces évènements. Le sens, c’est de se relever, de continuer. Si mes amies les « mamanges » qui ont perdu un enfant arrivent à se mettre debout à chaque jour, malgré tout, malgré la douleur qui sera toujours présente, nous pouvons le faire aussi.

Que nous soyons tous charlie, ou tous humains, relevons nous ensemble et avançons.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Mais quel monde avons-nous créé pour nos enfants? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s